Les tours commerciales de New-York se remarquent également par leur grandeur, puisque le manque de terrain oblige les promoteurs immobiliers à construire de plus en plus haut. En effet, il existe un plan "air rights”, qui consiste en l'achat de "droits d'air", pour la différence d'espace en hauteur entre deux immeubles adjacents.

Le Chrysler Building

De style art déco, cette construction est considérée pour plusieurs architectes contemporains comme une des plus raffinée. À cet égard, elle a été hissée au neuvième rang de la List of America's favorite Architecture. Il s'agit également du chouchou architectural des new-yorkais!

Datant de 1930, le Chrysler Building mesure 320 mètres de haut (1046 pieds). Il porte pendant onze mois le titre du plus haut gratte-ciel du monde, avant d'être détrôné par l'Empire State Building, dont la construction est commandée par son compétiteur Général Motor (GM).

À l'image de la firme automobile Chrysler Corporation qui l'a bâti, la décoration du Chrysler Building comporte plusieurs éléments qui ont fait la popularité de la marque dans les années 30. Des têtes d'aigle sont visibles, ses étages supérieures fait d'arc en forme d'écaille en acier inoxydable représentent des grilles de radiateurs automobiles et des bouchons de radiateurs sont reproduits au 31ème étage.

Le lobby est un vrai petit bijou. Fait de matériaux luxueux comme le marbre, le granite et certains bois exotiques, on peut y admirer, entre autre, une immense fresque plafonnière qui relate des scènes de l'histoire automobile de la fin des années 20.

Petite anecdote en passant, le patron de Chrysler de l’époque, mécontent du résultat final, refuse de payer l’architecte William Van Alle qui se retrouve ainsi ruiné. Aussi, pendant la Prohibition, se cache au dernier étage le Cloud Club, qui permet la consommation d'alcool à un cercle trèsfermé. 

Le Flatiron Building

Le Flatiron Building est reconnaissable par sa forme en fer à repasser qui lui vaut son nom. Situé au croisement de la 23ème rue, de Broadway et de la célèbre cinquième avenue, il est l'un des bâtiments new-yorkais les plus immortalisés par les peintres et les photographes.

Conçu par l'architecte David Burnham en 1902 pour la Fuller Compagny, il devient rapidement un icône de la ville de New York et est reconnu plus tard comme patrimoine historique.

Le triangle créé par sa structure particulière et son emplacement provoque à l'époque des remous dans le vent, faisant relever les jupes des femmes. Ce spectacle attire alors des foules de jeunes hommes curieux, ce qui oblige les policiers à encourager la circulation à cet endroit. Une expression "23 skidoo", qui signifie "déguerpir" dans le jargon américain du 20ème siècle, résulte de ce phénomène.
Certains prédisent même que les vents engendrés finiraient par avoir raison du fameux immeuble, le surnommant "Burnham's folly".

Fort heureusement, aucun effet néfaste causé par le vent n'est enregistré jusqu'à aujourd’hui. De plus, les boutiques de luxe qu'il abrite, telles qu'Emporio Armani et Paul Smith, rehaussent son cachet unique, conférant au quartier qui l'entoure le nom de "Flatiron District". Le Flatiron Building est bel et bien là pour rester!

Trump Tower

Plus moderne, cette construction de verre de 1983 découle de la vision grandiose du magnat de l'immobilier Donald Trump. Par son aspect glamour et tape-à-l'œil, il rappelle l'excès des années 80. Afin de réaliser ses objectifs de grandeur, Donald Trump achète les "air  rights" de tous ses voisins pour pouvoir construire plus haut.

Reconnu pour ses atriums, son marbre rose, sa verdure et sa fameuse chute d'eau intérieure de plusieurs mètres de haut, le "kitch" de cet immeuble à la fois commercial est résidentiel est à découvrir. Monsieur Trump y a d'ailleurs établi ses quartiers au sommet, habitant un somptueux triplex.

Voisine de la bijouterie Tiffany, la Trump Tower est située dans le chic Upper East Side et abrite également plusieurs boutiques de luxe. On la remarque surtout pour ses différents paliers dans lesquels des arbres et arbustes sont plantés.

Le Rockefeller Center

Reconnu depuis 1985 comme faisant partie du patrimoine historique de New-York, Le Rockefeller Center regroupe 19 gratte-ciel, dont le plus célèbre et le plus haut est celui de General Electric. Il s'agit du plus grand complexe privé du genre. Conçu selon la vision de John D. Rockefeller Jr "une ville dans une ville", on y retrouve des boutiques, des cinémas, des restaurants, des salles de spectacles, dont le Radio City Music Hall, des bureaux et même le studio télé de la NBC!

L'hiver, sur la place du Rockefeller Center, on peut bénéficier de la fameuse patinoire auprès de laquelle siège le célèbre et gigantesque sapin de Noël. Celui-ci s'illumine à chaque Thanksgiving, depuis 1931, pour souligner le début des fêtes. Une tradition très chère aux New-yorkais.

Parmi toutes les attractions retrouvées au Rockefeller Center, le Top of The Rock est l'une des plus populaires. Cet observatoire situé au 70ème étage offre une vue panoramique spectaculaire de la ville.

Construit dans les années 30 durant la Grande Dépression, le Rockefeller Center emploie plus de 40 000 personnes, ce qui redonne un peu d'espoir aux citoyens. L'immeuble de style art déco est un véritable chef d’œuvre. À cet égard, la femme de Monsieur Rockefeller s'applique à faire appel aux meilleurs artistes pour faire du complexe une fierté pour les New-yorkais, dont le moral est au plus bas durant cette période.

Toujours à cet époque, une bâtisse résiste à l'envie de vendre son terrain durant la mise en chantier du projet. Il s'agit alors d'une taverne qui, avec les années, devient une des cinq Magnolia Bakery, un nom des plus prisés de la ville. Il faut effectivement s'armer de patience et attendre en ligne pour goûter à ses fameux cup cakes 

One World Trade Center

Ouvert depuis 2014, le One Word Trade Center offre la possibité de visiter son observatoire depuis mai 2015. Haute de 104 étages, cette tour est nommée en souvenir de la tour jumelle nord du World Trade Center d'origine, détruite lors des atttentats du 11 septembre 2001. Considéré comme le quatrième plus haut gratte ciel du monde, l'antenne du One World Trade Center lui permet d'atteindre la hauteur symbolique de 1 776 pieds (541m), en référence à l'année de la Déclaration d'indépendance des États-Unis. Dépassant l'Empire State Building depuis avril 2012 au cours de sa construction, il s'agit maintenant de la plus haute structure new-yorkaise.